Nos délégués se mobilisent pour les élections législatives de dimanche prochain.

4 juillet 2024

Les délégués à l’Assemblée générale du 4 juillet 2024 à Brest, expriment leurs plus vives inquiétudes devant la montée des forces d’extrêmes droites dans notre pays et tout particulièrement le Rassemblement National.

L'Assemblée Générale a lieu une fois par an, au début de l'été.

Sorti vainqueur des élections européennes, le Rassemblement National est à la veille d’accéder au pouvoir. Cette situation traduit la grave crise sociale, politique et économique que traverse notre pays. Loin d’avoir été le rempart contre l’extrême droite, le Président de la République est devenu le marchepied du Rassemblement National en menant une politique de casse des services publics, de reculs des droits sociaux, de cadeaux fiscaux et sociaux notamment aux entreprises du CAC 40 sans contrôle et sans contrepartie, ou encore en s’alignant sur le programme du RN avec le vote de la Loi Immigration.

Parce qu’Alv’heol est fondée sur les principes de solidarité, d'égalité et de justice sociale, nous nous opposons avec la grande fermeté à toute idéologie qui menace ces valeurs fondamentales. L'extrême droite incarne une idéologie raciste et xénophobe qui divise, discrimine et détruit le tissu social de notre nation. Ses discours de haine, ses politiques d'exclusion et son mépris des droits humains sont en totale contradiction avec les valeurs que nous défendons. Elle constitue une menace pour le droit des femmes, des LGBTQIA+. Ses propositions sont également contre-productives comme celle par exemple consistant à supprimer l’AME au risque de remettre en cause nos impératifs de santé publique.

Mobilisés au quotidien pour le droit à la santé pour tous, pour une Sécurité Sociale de haut niveau et pour la défense des services publics, nous refusons de choisir entre le laissez-faire du marché et la préférence nationale qui, tous deux, brisent les solidarités dont chacun a besoin. L’extrême droite ne propose rien pour mettre la population en sécurité sociale ni résoudre les crises qui affectent notre système de santé (hôpital, déserts médicaux). Pire, elle envisage d’accentuer la dérive néolibérale de notre pays en abaissant encore les cotisations sociales qui financent les droits sociaux de toutes et tous.

Avec les Mutuelles de France, nous entendons nous mobiliser avec l’ensemble des forces sociales progressistes, politiques, syndicales, associatives, mutualistes, pour écarter le danger que représente l’extrême-droite. Cela passe par la construction de réponses durables aux urgences sociales, économiques et écologiques.

Pour toutes ces raisons et, parce que nous considérons que l’heure est grave, nous appelons à faire barrage au RN et ses alliés le dimanche 7 juillet. Nous continuerons avec d’autres composantes du mouvement social et le Nouveau Front Populaire à promouvoir le progrès social et défendre la République et ses valeurs.